Quelques témoignages de parents et d’enfants ou d’enseignants.

« Je m’appelle Sophie M. et je suis la maman d’un enfant de 10 ans multidys (dyslexique, dysgraphique et dysorthographique). Dès le CP nous avons remarqué que Romain avait un rapport à l’écrit  compliqué. Il écrivait très gros, pas forcément droit sur la ligne et avec un nombre d’erreurs conséquent. Sa lecture était difficile et peu attrayante pour lui.

Nous avons donc fait passer des tests orl et ophtalmique à Romain mais tout était négatif. Nous avons ensuite fait faire bon nombre de bilans (par un orthophoniste puis par un ergothérapeute et enfin chez un neuropsychologue). Cela nous a appris énormément sur notre enfant et son fonctionnement mais là encore nous ne trouvions pas de réponse concrète pour résoudre ses difficultés. Lui qui fournissait un travail tellement énorme à l’école mais également à la maison ne parvenait qu’à un résultat bien médiocre. Nous savions que notre enfant avait des capacités mais nous ne savions pas comment il pouvait en tirer profit.

Au hasard de nos recherches et de nos discussions, nous avons entendu parler de la méthode Davis. Je me suis donc documentée sur le sujet et j’ai commencé à lire l’ouvrage de R. Davis. Pour moi ce fut une évidence. Je reconnaissais mon enfant à travers ces lignes. Et c’était ça qui allait enfin permettre à Romain de s’épanouir dans le système scolaire. J’ai donc pris contact avec Hélène Chauvel qui était à ce moment- là en cours de formation. Nous avons beaucoup discuté via email et elle m’a proposé de prendre Romain en stage durant 5 jours. J’étais ravie !

C’est une personne douce et attentive, qui a su mettre Romain en confiance dès le premier jour. Elle a su s’adapter au rythme d’attention plus ou moins long de Romain au fil des jours.

Tout au long de la semaine j’ai constaté chez Romain une évolution flagrante à la fois au niveau de sa lecture mais également de son écriture. Cela lui a permis de reprendre confiance en lui et en ses capacités. Romain qui avant cela n’ouvrait jamais un livre, lit actuellement presque chaque jour un ou deux articles de journal pour enfant sans qu’on ne lui demande rien et pour moi c’est un véritable exploit. Il écrit également de petites histoires qu’il invente et met en illustration sur son ordinateur.

En résumé, je recommande véritablement la Méthode Davis® car elle nous a apporté énormément. Et je tiens à remercier particulièrement Hélène pour son enthousiasme, sa patience et sa gentillesse. Sans elle nous n’aurions pas pu parvenir à de tels résultats. Hélène, encore une fois MERCI !!! »

Sophie et Romain

 

« Depuis que j’ai fait le stage, ça change tout : apprendre les mots, les tables, trouver mes fautes…

Ce que j’ai préféré, c’est la pâte à modeler. »

A-S , 8 ans (stage fin mai 2017)

Exemple de dictées au mois d’avril et mai
Exemple de dictée de mots mi-juin soit 15 jours après le stage

 « Hélène prend actuellement en charge un de mes élèves dyslexique de CE1. En l’espace de quelques interventions, Enzo a fait d’énormes progrès en orthographe, en dictées et en production d’écrits… Quelle fierté d’avoir le tampon « champion » en dictée ! En parallèle, Enzo prend de plus en plus confiance en lui et ose davantage participer en classe ! »

M., enseignante de CE1.

(Enzo suit le programme Davis® Jeune Apprenant)

 

« Je suis Isabelle M., j’ai deux enfants dyslexiques dysorthographiques et précoces. Ils ont été diagnostiqués dès le CP et sont suivis par une orthophoniste depuis presque 10 ans. Pour l’aîné ce fut suffisant, mais pour Titouan les progrès n’étaient pas flagrants malgré un suivi régulier.

J’ai eu la chance de rencontrer Hélène qui a effectué le stage d’une semaine avec Titouan (14 ans). Elle a su le mettre en confiance et Titouan a pris du plaisir pendant ce stage, ce qui n’était pas évident vu le profil de Titouan!!

Aujourd’hui, grâce à cette méthode, Titouan a gagné en confiance en lui, la lecture est beaucoup plus fluide et surtout Titouan comprend ce qu’il lit. Les méthodes mise en place avec Hélène ont permis de les mettre en pratique au quotidien dans les devoirs. Ce n’est pas un surplus de travail c’est juste des astuces qui facilitent le quotidien. Nous travaillons la méthode pour l’orthographe avec Titouan , et aujourd’hui les progrès se font ressentir sachant que jusqu’à présent ce n’était pas flagrant …

Pour conclure cette expérience, Titouan a la chance d’avoir une orthophoniste super et d’avoir rencontré Hélène qui est d’une douceur et qui a un contact avec les enfants extraordinaire. Les résultats de la méthode Davis sont à recommander vu les résultats constatés sur Titouan en peu de temps.

Merci  Hélène ! »

 

« J’ai eu la chance de participer à un stage avec Hélène à l’âge de 22 ans. Dès le début je me suis reconnu dans la présentation qu’ Hélène fait de la dyslexie. 

Depuis mon CE2 mes parents ont remarqué ma dyslexie, et je suis allé voir plusieurs spécialistes pour réussir à me « guérir ». J’ai arrêté en CM2 car je n’arrivais pas à me sentir en confiance avec ces personnes. C’était vraiment une contrainte et très stressant pour moi, j’avais l’impression de ne pas être compris et d’être jugé. J’ai donc continué mon cursus scolaire et en dernière année d’école d’ingénieur, j’ai choisi de réaliser mon projet d’approfondissement sur la dyslexie, c’est à ce moment que j’ai découvert la méthode Davis® et Hélène. 

Hélène ne présente pas la dyslexie comme quelque chose qu’il faut guérir mais plus un outil qu’il faut apprivoiserSuite à ce stage et aux différents exercices que je continue à réaliser régulièrement, j’arrive à me concentrer facilement et les progrès sur tous les points se remarquent tous les jours. Mon amie pourrait vous en témoigner. L’un des outils les plus surprenant est notre « point d’orientation », j’ai tout de suite remarqué qu’il me serait utile pour tout, et même pour franchir 150 mètres sur la slackline!

Je vous laisse découvrir notre atout qu’est la dyslexie, Hélène arrivera à vous guider comme elle l’a fait pour moi. »

V., 22 ans.